Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soljenistsyne, catalogue d’une exposition

A l’occasion de l’exposition à la mairie du cinquième arrondissement de Paris, d’une envergure inédite, qui s’est tenue du 9 novembre 2018 au 8 janvier 2019 et retraçait magnifiquement la vie et l’œuvre d’Alexandre Soljenistsyne (1918-2008), les éditions des Syrtes ont publié le catalogue.

soli1.jpg
Plusieurs dizaines d’objets et manuscrits, allant de l’album de famille de la mère de l’écrivains, en passant par les brouillons de l’adolescent, ou encore le manuscrit corrigé de L’Archipel du Goulag, voilà un quart de siècle enterré au fin fond de la campagne estonienne qui réapparaît. L’ensemble est réuni dans un beau livre, agrémenté de nombreux textes dont ceux d’Hélène Carrère d’Encausse, de Chantal Delsol, d’Hervé Mariton, de Pierre Morel, et d’autres.

« Il y a des destinées qui sont comme inventées et montées sur les tréteaux de l’histoire par une sorte de metteur en scène génial », écrit Georges Nivat.

En neuf chapitres, l’histoire d’un écrivain hors-norme, et qui a conquis des millions de lecteurs dans le monde, est retracée à travers des photos d’époque, de nombreux extraits de manuscrits, des objets, des extraits de lettres de l’écrivain russe, des esquisses de sa vie littéraire.

D’une grande richesse, ce beau livre mérite d’être lu et compulsé, pour comprendre comment, durant l’histoire tragique du XXe siècle, il n’était pas simple de dire la vérité, comment on tapait et corrigeait de l’aube au crépuscule des textes interdits, de crainte de voir le KGB « débouler », comment la lutte se faisait par l’écrit, le texte, le livre, et, comment on espérait, grâce à l’écriture sauver les hommes et le monde des pires désastres.

alexandre soljenitsyne,georges nivat


« Jamais le jour n’y suffit. Je me transporte de table en table, je vais du manuscrit aux documents assemblés en bon ordre, sans que m’abandonne jamais le sentiment de joie, celui d’accomplir l’œuvre maîtresse de ma vie. »


Du marxisme romantique à sauver la maison Russie, le prix Nobel de littérature, véritable insurgé, a entrepris un long voyage et une âpre lutte, accompagnée de sa plume, afin de voir un des plus grands totalitarismes s’effondrer sur lui-même.

alexandre soljenitsyne,georges nivat,hélène carrère d'encausse,chantal delsol,hervé mariton,pierre morel
Soljenitsyne à Vladivostok en 1994, de retour d'exil aux États-Unis. | AFP

 

Georges Nivat (direction), Alexandre Soljenitsyne : Un écrivain en lutte avec son siècle, Éditions des Syrtes, 299 pages, novembre 2018.

 


Apostrophes : Alexandre Soljenitsyne
"Le capitalisme et le communisme" | Archive INA

Les commentaires sont fermés.