Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maurice Barrès (II) et le rêve hellénique du Parnasse

Livr'arbitres m'a commandé cette analyse. Elle est parue dans la livraison numéro 43, du mois de septembre 2023. Elle figure désormais au sommaire de mon livre Galaxie Houellebecq (et autres étoiles) paru aux éditions Ovadia (2024).

Le 8 mai 1882, alors que le jeune Barrès apprend le métier littéraire, au Sénat il rencontre Anatole France en conversation avec Leconte de Lisle. Si cette scène est capitale pour l’écrivain, c’est parce que Victor Hugo en personne les rejoindra à son tour. En 1904, il écrira que cette journée fut inoubliable, au milieu de « ce groupe de quatre âges littéraires », car durant cette rencontre, ce tout jeune écrivain en vint à comprendre qu’« il y avait encore des dieux »[1].

 

La suite de cet article figure dans Galaxie Houellebecq (et autres étoiles)
Ce livre peut être commandé directement sur Amazon

Capture d’écran 2024-03-18 à 15.36.35.png

Écrire un commentaire

Optionnel