Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les hérétiques, les débuts de la philosophie moderne adaptés en bande dessinée

Le 9e art s’intéresse à la philosophie et se met à son service pour raconter son histoire extraordinaire, la chronique périlleuse et passionnante de ses débuts, où les libre-penseurs étaient considérés comme des hérétiques.

 

Les éditions H&O, explorant encore et toujours, les différentes facettes de l’aventure humaine, et n’hésitant pas à faire montre de courage une fois de plus, publie un nouveau livre de Steven Nadler, dont l’ouvrage sur la réception du T.T.P. de Spinoza fut presque un roman, avec la collaboration de son fils Ben, tout aussi talentueux que le père, mais au dessin cette fois, une bande-dessinée étonnante, racontant les aventures des hérétiques, dont font partie Galilée, Bacon, Descartes, Hobbes, Spinoza, Malebranche, Locke, Leibniz, Newton, etc.

Un coup de tonnerre !

« Un coup de tonnerre retentit au XVIIe siècle. On l’entendit aussi bien à l’échelle cosmique de l’univers que dans l’intimité des chaumières », écrit Steven Nadler dans son introduction.

Qui en sont les responsables ? Qui sont les responsables de ce premier coup de semonce moderne, qui bientôt fabriquera et inspirera notre époque contemporaine ? Ce sont des philosophes, des savants qui recherchent à comprendre différemment que selon la tradition et l’Antiquité, le fonctionnement de l’univers, du monde et des hommes.

« Leurs points de vue divergeaient sur la composition du corps et sur ce sur les met en mouvement. Ils s’opposaient sur l’existence de Dieu et sur le lien entre Dieu et le monde. Ils se disputaient sur la nature de la connaissance et son origine. »

Steven Nadler est très clair dans son introduction et le scénarii de sa bande dessinée est tout aussi accessible pour le plus grand nombre. Original et admirable manière de raconter la fabuleuse aventure de ces hérétiques, à l’origine de la naissance de la métaphysique et de l’épistémologie moderne, qui, avec une force colossale a balayé la métaphysique et l’épistémologie ancienne.

J’ai un profond respect pour les hérétiques et peut-être même une grande admiration.

« Tous les philosophes de ce livre étaient-ils vraiment des “hérétiques” ? Oui, si l’on comprend le terme d’“hérésie” dans le sens qu’il a généralement, à savoir la défense d’opinions contraires à ce que l’on considère comme vérité conventionnelle, que ce soit dans la science, de la religion, de la philosophie, de l’économie, etc. »

Cet album débute donc à Rome en 1600 et se termine à Genève en 1755. Cent cinquante années de disputatio, de recherches scientifiques et rationnelles, d’intimidations venant des théologiens et de l’église, d’avancées phénoménales dans la connaissance moderne et de recul des croyances, des opinions et de jugements erronés.

Toutes ces batailles de pensée qui ont façonné notre réel, l’ont remis à jour, l’ont profondément actualisé et ont influencé durablement notre époque moderne.

C’est une excellente idée cette mise en bande-dessinée d’une tranche de vie de la philosophie moderne. On aimerait découvrir beaucoup plus de dessinateurs aussi talentueux, et d’auteurs bouillonnants, inspirés, enthousiastes de nous raconter en mots et images l’histoire complexe et foisonnante de la philosophie de Platon jusqu’à nos jours (1)

 

Steven Nadler & Ben Nadler, Hérétiques, traduit de l’anglais par Olivier Bosseau, H&O, BD, juin 2019.

____________________________

(1) Notons qu’il existe des monographies (notamment chez Soleil-Manga avec des biographies de Freud, Karl Marx, Machiavel, ou des mises en images de grands textes, comme Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche) mais aussi des histoires transversales comme l’admirable Planète des sages, en deux volumes, de Jul et Charles Pépin chez Dargaud (mais plus orienté humour cependant).

Écrire un commentaire

Optionnel