Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jeu de Nupes. Un « 21 avril » inversé

Jeu de Nupes, jeu de dupes. Nous vivons une époque étrange et dangereuse. La percée de cette gauche idéologique et dogmatique face à la droite la plus bête du monde, fait craindre l’accouchement de l’immonde. Voici ma tribune inspirée de ces temps d’urgence absolue et parue dans la revue Entreprendre. Elle est désormais en accès libre dans l'Ouvroir.

On se lève ce matin, lundi, avec une terrible gueule de bois. Le jeu de dupes des Insoumis, contre toute attente a fonctionné à merveilles. Si Mélenchon a réussi son pari, réaliser un 21 avril inversé, il ne l’emportera cependant pas au second tour, mais il prouve une chose : nous avons en France la droite la plus bête du monde !

 

Au coude-à-coude avec Mélenchon, Macron vient de prouver que toutes ses tentatives pour attirer le vote mélenchoniste de son côté ont été vaines. Nommer une femme à Matignon, un indigéniste notoire à l’Éducation nationale, son recul sur les retraites, sa sémantique écologique, ses non-dits diplomatiques sur les incidents du Stade de France, rien n’aura donc arrêté le séisme nuptial, puisque la Nupes dupe Macron, qui se retrouve en difficulté au début de son second quinquennat, doté d’un parti faible, le plus faible de l’histoire de la Ve République, une victoire amère, et des moyens limités pour gouverner.

 

Si, donc, la gauche avait su réaliser une alliance durant les élections présidentielles, elle aurait gagné, et Mélenchon serait à l’Élysée. La gauche étant elle-même à ce moment-là la plus bête du monde, il n’a emporté que la 3e place, c'est largement suffisant pour que les autres partis à gauche ne puissent faire autrement que de se réunir derrière son nouveau leader, et réaliser cette percée exceptionnelle, du premier tour des législatives, le dimanche 12 juin 2022.

 

Quel bilan en tirer ? Si Ensemble l’emporte au second tour, le président Macron, fraîchement réélu, devra se contenter d’une faible majorité pour engager ses réformes, ce qui présage un quinquennat difficile face à une telle force d’opposition. Les députés macronistes risquent donc d’être souvent chahutés à l’Assemblée nationale.

 

Cela montre aussi, que la France antisémite de Jeremy Corbyn, la France racialiste d’Assa Traoré, la France islamiste des CCIF, la France « antiflic », la France « anticharlie », la France « antiFrance » peut fort bien entrer à l’Assemblée nationale ce mois-ci, et changer la physionomie des votes de l’Assemblée.

 

Personne n’a donc vu venir cette nouvelle sociologie des votants, prêts à en découdre avec un Macron qui l’a emporté au second tour de la présidentielle, les mains dans les poches. Personne n’a pris le temps de se pencher et s’épancher sur l’abstentionnisme énorme qui trahit l’essoufflement d’une partie des Français, dont le sentiment d’impuissance aggrave le nouvel apolitisme qui remet en cause la démocratie de demain.

 

On voit aussi, que la droite est la plus bête du monde. Alors que la France insoumise, malgré ses compromissions avec des instances peu républicaines et anti-démocratiques, ses positions pro-Poutine et anti-américaines primaires n’a subi aucun cordon sanitaire dans son parti (excepté quelques rares socialistes lucides comme Bernard Cazeneuve ou François Hollande), la droite n’a su réaliser son union tant voulue par Éric Zemmour, contre lequel elle a continué de parler d’un « cordon sanitaire ». Résultats des courses : la droite est dans les landes, le parti Reconquête ! battu au premier tour, laisse penser que Zemmour est venu, a vu et a été vaincu sans mal, tant l’aveuglement à droite est devenu insoutenable. Il faut dire que le programme et le discours de Zemmour n’a pas convaincu les Français. La droite de Pécresse a sombré tel un bateau corsaire touché en plein cœur, et Marine Le Pen, comme à son habitude, a sabordé son propre navire, par son impréparation et en prouvant son incapacité à assurer les charges suprêmes de l’Élysée. Ayant assuré mollement la campagne des législatives, n’y croyant plus, elle est arrivée cette fois 3e au premier tour, ce qui lui permettra de s’imposer comme arbitre. Mais la droite demeure divisée, étrillée, KO.

 

Gardons en tête deux choses : le score de Mélenchon aux présidentielles et aux législatives est inquiétant. Il montre une sociologie en mutation, verbalement violente, porteuse d’un sentiment de revanche qui menace d’aggraver les tensions en France et d’attiser les peurs françaises, économiquement offensive, idéologiquement antirépublicaine et antidémocratique, racialiste et indigéniste, porteur d’un idéal égalitariste et revanchard venu des États-Unis. Bref, le seul vote à prendre en compte dans ce jeu de dupes est bien celui de Mélenchon, populaire auprès des jeunes, idéologique plus que politique, et redessinant la probable physionomie de la France de demain...

 

Cette tribune est parue dans le site de la revue Entreprendre sous le titre : Résultat des Législatives : un « 21 avril » inversé.

Commentaires

  • Excellente analyse. Triste destin pour la France. Pourtant il y a des personnalités brillantes qui auraient pu se présenter aux présidentielles. Comme Wauquiez, Bellamy, voire Ciotti. Ils ont été éliminés par l étroitesse d’esprit des partis de droite existants

  • La politique facile, je distribue de l'argent, votez pour moi.

  • Maintenant on sait qui sont vraiment les gilets jaunes mais on aime jouer les dupes …

  • Pourtant Mélenchon servira très bien d'aide de camp à Macron.
    La nupes sera le pilier du nouveau cadre culturel et juridique qu'ont besoin les multinationales pour employer massivement les migrants dans les mois qui vont suivre.
    Mélenchon premier ministre c'est la bonne aubaine pour le gouvernement Macron.

  • Nupes n'est pas à l'extrème gauche. Il n'y a que les idiots pour s'en persuader

  • Peu de danger car Jean Cul Mechanlong va se croire le chef de sa cohorte faite de bric et de bric pour juste avoir des subsides pour leur parti politique respectif en étant élu..
    Tous reprendront leurs billes une fois assis dans leur siège de député...
    La "république c est moi" est le seul à croire qu'il va commander sa tribu..
    Le réveil du roitelet sera dur comme pour la présidentielle.

  • PETITJEAN pascal le respect ça s'apprend !
    Mr Jean-Luc Mélenchon et non votre esprit coincé dans l'insulte !

  • Lewis Sophie Jane
    Je me met au niveau de "la république, c est moi"..
    Quand on se permet de dire qu en arrivant du Maroc, votre monsieur se targue de dire qu il ne comprenait pas le langage des Normands qui étaient arriérés et alcooliques, pourquoi l appeler Monsieur Melenchon..
    Du haut de sa "grandeur', il n a pas réaliser que c étaient les autochtones qui ne le comprenaient pas..
    A chacun sa vision de l'éducation et désolé que vous aimiez la servilité politique qui seul peut se permettre l insulte..
    Perso, j applique l égalité, terme en exergue sur les frontons des mairies ne vous en déplaise..

  • Mitterand en 81, ça va être de la gnognote à côté de Mélenchon et de ses sbires s’ils prennent Matignon.

  • Melenchon....piège à cons......

  • Vous n'avez rien compris à la guerre que nous a déclarée le 16 mars 2020 le président Emmanuel Macron. Un épisode Covid-19 qui rétrospectivement peut s'analyser comme une préparation psychologique des populations à une guerre de haute intensité contre la Russie voire plus tard la Chine. L'argent récolté grâce aux tests inutiles et aux vaccins dangereux sert à alimenter, aujourd'hui, cet assaut de la Russie et de la Chine. Manifestement, cela ne semble pas suffire puisqu'il est nécessaire d'augmenter le coût de la vie à terme de 30 % ! Les populations ne sont pas dupes : elles se sont abstenues en masse aux élections présidentielles puis davantage aux législatives ; elles ont compris que Marine Lepen et Jean-Luc Mélenchon sont quelque peu complices dans cet assaut contre leurs libertés, la démocratie et leur pouvoir d'achat. Néanmoins certains ont voté et ils n'ont pas choisi Macaron qui rassemble uniquement sur son nom que 11 % d'électeurs. Il a fallu un truquage du scrutin des élections présidentielles en créant un candidat à droite (Zemmour) à gauche (Roussel) pour écarter les deux rivaux dangereux puis jouer sur l'épouvantail Marine le Pen pour gagner ; idem aux législatives...

  • Marc Alpozzo vous osez avoir écrit " un indigéniste notoire à l’Éducation nationale " !
    Êtes-vous humain ou né d'une caste ?
    En tout cas, je pense que Mr Pap Ndiaye ne mérite en aucun cas d'être insulté de la sorte !
    Vous devriez apprendre les mots suivants et les comprendre surtout et avant tout
    #respect
    #fraternité
    #humanisme
    #dignité
    #valeurs
    #démocratiques

  • Marc Alpozzo il reste un espoir. La Nupes est très loin d'être monolithique et les cocufiés de la gauche moins extrême se réveilleront un jour.

Écrire un commentaire

Optionnel